Vivre plus longtemps en mangeant moins ?

Depuis une décennie de recherches sur le sujet, de nombreuses études tendent à prouver qu’une restriction calorique permettrait de ralentir le vieillissement du métabolisme. Durant leurs travaux, les équipes de chercheurs ont soumis les souris à un régime alimentaire faible en calories et, conclusion, les animaux pourraient vivre jusqu’à 65% plus longtemps grâce à ce style de vie. Des chercheurs américains ont poussé l’analyse plus loin en effectuant ces tests sur des humains. Les résultats indiquent une diminution des dommages causés par le vieillissement chez les personnes qui surveillent l’apport calorique de leur alimentation.